Préambule

On rêve souvent de voyages à l’autre bout du monde : Australie, Nouvelle-Zélande, Canada… Mais des emplois du temps surchargés et des finances parfois limitées ne nous permettent pas toujours de réaliser nos rêves. Pourtant il existe des alternatives… Des solutions plus durables, plus responsables, moins onéreuses et qui malgré cela répondent à nos envies d’ailleurs. 

C’est ainsi qu’en mars 2019, sur un coup de tête, nous décidons d’organiser notre deuxième Road Trip en … Irlande, conscients des multiples atouts du pays.

 

Le départ est prévu en mai. Vous me direz, organiser un road trip en quelques semaines, n’est-ce pas un peu juste ?

Et bien non, nous aimons relever des défis ! Le parcours se dessine assez vite et en un week-end les réservations sont bouclées. De plus, on s’aperçoit que les avions pour Dublin ne sont pas pleins et donc les tarifs restent assez bas. Les Arvernes que nous sommes, ont toujours été attirés par le Nord alors c’est parti ! On embarque…

1593

kilomètres parcourus

8

jours de voyage

4

hôtes rencontrés

26

Sites/arrets Majeurs

L'itinéraire

Notre itinéraire a traversé les plus beaux paysages d’Irlande : Parc National du Connemara, Parc National du Burren, Falaises de Moher, Péninsule de Dingle, Ring of Kerry et l’incontournable Wild Atlantic Way que nous avons suivi sur une bonne partie du roadtrip.

Je vous suivrai jusqu'à la fin du monde, puisque le monde est rond.

Proverbe irlandais

Jour 1 - Le comté de Meath en passant par tara et trim

L’arrivée à l’aéroport de Dublin est chaotique. On perd du temps pour récupérer nos bagages et la voiture (maudite navette…). Mais cela n’entame pas notre bonne humeur, trop contents d’être arrivés à destination et impatients de découvrir le pays.
Une fois la voiture de location récupérée, nous quittons l’aéroport pour rejoindre la colline de Tara, notre premier arrêt.
Quoi de mieux pour débuter notre voyage et s’imprégner de la culture locale, qu’un des hauts lieux de la mythologie Irlandaise ? 

Tara, siège des rois, est connu pour avoir été la capitale celtique Irlandaise jusqu’au XIème siècle. La légende voudrait que ce soit le lieu où Saint-Patrick présenta aux rois le concept de la trinité.


Après ce premier vol de drone réussi, nous reprenons la route et décidons de faire un détour par l’abbaye de Bective et oui des fois on ne s’en tient pas qu’au plan ! Notre instinct ne nous aura pas fait défaut, puisque nous arrivons sur un lieu chargé d’histoire avec des mariés Irlandais en guise d’accueil.
Les ruines sont d’une beauté saisissante et tranchent avec le cadre bucolique des alentours. Les vaches nous regardent évoluer dans ces murs à la recherche du bon angle photo.

Nous terminons cette première journée sur les rives de la Boyne à Trim où nous découvrons le Trim Castle ainsi que le Yellow Steeple, vestige du clocher d’une ancienne abbaye. Les rayons du soleil perçant les nuages illuminent le château et nous offrent un panorama splendide.
Nous nous rendons vite compte que nous ne sommes pas les seuls touristes dans cette ville. Un couple essaiera de payer son stationnement une fois parti de sa place de parking : drôle de pratique qui aura eu le mérite de nous faire rire !
Nous rejoignons ensuite Ballinalack, en pleine campagne, pour notre première nuit sur le sol Irlandais.

Informations pratiques - Jour 1

Carte Ireland copie 2-02
0
kilomètres
Principaux arrêts
  • Hill of Tara, Castleboy, Comté de Meath, visite libre, gratuit.
  • Abbaye de Bective, Comté de Meath, visite libre, gratuit.
  • Trim, Comté de Meath, visite libre, gratuit (visite du château payante.
Adresses validées
  • B&B Riverview, Ballinalack, €
  • First Class Oriental, restaurant/take-away asiatique, Edgeworthstown, €

Jour 2 - Direction Clifden et la côte Ouest

Après une bonne nuit de sommeil et un breakfast chez Margaret, nous reprenons notre périple avec à l’esprit quelques heures de routes avant de rejoindre la fameuse côte Ouest.

On passe par Longford, Castlebar et on arrive enfin sur le littoral du côté de Westport, 2H30 après notre départ. On va vous l’avouer, nous n’avons pas pris le temps de flâner lors de cette traversée d’Est en Ouest. On ne peut pas tout explorer, il faut faire des choix et nous avons préféré nous concentrer sur la côte. Les premiers panoramas nous donnerons raison.

L’air vivifiant et frais que nous recherchions est là, le long de cette côte bordée par une mer calme et soulignée par un relief marqué dans les terres.
Malgré la beauté du site, nous devons reprendre la route, nous passons le « Doulough pass » et les paroles de Michel Sardou résonnent soudainement dans la voiture.

« Terre brûlée au vent
Des landes de pierres
Autour des lacs, c’est pour les vivants
Un peu d’enfer, le Connemara… »

Le Connemara est là, à quelques kilomètres.

Mais avant de le découvrir nous nous arrêtons dans la charmante petite ville de Leenaun, blottie à l’extrémité Est de l’unique Fjord irlandais « Killary Harbour ».
Nous en profitons pour manger sur le pouce au Fjord Café tout en profitant de la vue magnifique qui nous est offerte. A cette saison, les moutons jouent à cache-cache entre les rhododendrons en fleurs.

Après un arrêt à l’abbaye de Kylemore, nous nous rendons au « Visitor Center » du Parc National du Connemara. Les chaussures de randonnées enfilées, on suit le chemin escarpé menant jusqu’au sommet de Diamond Hill. La journée est ensoleillée et les randonneurs nombreux. Cela ne gâche pas pour autant la qualité du panorama à 360 degrés, qui a capté l’attention de notre photographe pendant un bon moment.

La journée se termine sur la Sky road à proximité de Clifden. Les rayons du soleil couchant accentuent la beauté des paysages le long de la baie.
Seuls, sur cette route étroite et sinueuse, profitant de multiples angles de vues, nous ressentons avec une pointe de fatigue les bienfaits d’une journée pleine d’émotions et de découvertes.

Pour information, nous sommes également passés à proximité d’Omey Island. Il est possible d’accéder à l’île quand la marée est basse, ce qui n’était pas notre cas. Nous avons cependant immortalisé cette vue singulière des panneaux de signalisation dépassant à peine de l’eau.

Nous terminerons cette journée à Clifden et ses maisons colorées, dans un restaurant à l’esprit intimiste mais à l’ambiance chaleureuse. La gentillesse de la serveuse nous aura particulièrement touchée alors que le restaurant est complet.

Nous vous conseillons tout particulièrement la salade de crabe et le bœuf mijoté à la Guinness qui nous aurons démontré qu’on peut bien manger en Irlande.

Clifden est une ville très vivante avec de nombreux pubs et restaurants qui permettent de passer des soirées animées (musique, sport…). Nous vous conseillons donc de profiter pleinement de votre soirée dans cette ville si vous choisissez d’y faire une halte.

Informations pratiques - Jour 2

Carte Ireland copie 2-03
0
kilomètres
Principaux arrêts
  • Doolough Pass, Comté de Mayo, visite libre, gratuit.
  • Killary Harbour, Comté de Galway, visite libre, gratuit.
  • Abbaye de Kylemore, Comté de Galway, visite payante.
  • Parc National du Connemara, Comté de Galway, visite libre, gratuit.
  • Sky Road, Comté de Galway, visite libre, gratuit.
Adresses validées
  • B&B The Arch Guesthouse, Clifden, €€,
  • The Fjord Café, restaurant/take-away, Leenaun, €
  • Guys Bar & Snug, restaurant, Clifden, €€, 

Jour 3 - Le long de la côte avec halte à Galway

Le départ est matinal et annonce une nouvelle belle journée. Le ciel est légèrement plus couvert que la veille mais le soleil est quand même au rendez-vous alors on ne se plaint pas, surtout quand on connait la réputation du pays côté météo…
L’Irlande n’est pas forcément le premier pays auquel on pense lorsque l’on rêve de plages paradisiaques et d’eau translucide… Pourtant c’est ce que l’on a pu contempler lors de notre arrêt à Dog’s Bay et sa longue anse de sable fin. Un régal pour les yeux !

Après cette promenade littorale, on se dirige vers la ville de Galway.
On ne va pas vous le cacher, nous ne nous sommes pas attardés en ville. L’atmosphère est certes chaleureuse (comme partout en Irlande) mais la cité ne présente pas de réel intérêt architectural (ça c’est notre point de vue).
On reprend donc rapidement la route vers le sud.

Une petite halte au château de Dunguaire (Ce serait le château le plus photographié d’Irlande !) et nous repartons pour le Parc National du Burren.

NB : Il existe une multitude de châteaux/manoirs en Irlande. Cependant, un grand nombre d’entre eux ne présentent pas de réel intérêt pour une visite. L’architecture extérieure et les paysages dans lesquels ils sont insérés sont nettement plus notables que leur intérieur qui est parfois dépouillé de leur mobilier. 

Par essence, le voyageur cherche souvent des lieux atypiques qu’il immortalisera par le biais de nombreux clichés et qu’il ne manquera pas de partager avec ses proches.Si nous devions retenir un de ces lieux en Irlande, ce serait sans hésiter le Burren et ses paysages tout de pierres et de calcaire. Aucune maison à l’horizon, aucun poteau électrique ou téléphonique, aucun signe de vie… Seule une étendue de pierres érodées, découpée par des amas de mousse et d’herbes. Un désert de cailloux. Le dolmen de Poulnabrone, site mégalithique âgé de plus de 5800 ans n’accentue que l’esprit mystique qui entoure le lieu. 

Nous terminons notre journée dans les environs de Lisdoonvarna et profitons du coucher de soleil sur le château de Doonagore et sur le port de Doolin. Les reflets du soleil dans les trous d’eau, les ressacs des vagues contre la corniche rocheuse et la vue des falaises au loin nous encouragent à braver la fraicheur du crépuscule et nous profitons des derniers instants du jour.

Quoi de mieux qu’une pause contemplation (et photos évidemment !) au pied des vagues, pour finir la journée en beauté?
Sans doute rien…

Informations pratiques - Jour 3

Carte Ireland copie 2-04
0
kilomètres
Principaux arrêts
  • Dog’s Bay, Comté de Galway, visite libre, gratuit.
  • Dunguaire Castle, Comté de Galway, visite de l’intérieur du château payante (7 euros).
  • Parc National de Burren et Dolmen de Poulnabrone, Comté de Clare, visite libre, gratuit.
  • Doonagore Castle, Comté de Claren, ne se visite pas.
  • Doolin Pier, Comté de Clare, accès libre.
Adresses validées
  • The Burren Hostel, Auberge de jeunesse (Dortoirs ou chambres privatives, espace cuisine à disposition), Lisdoonvarna, €

Jour 4 - Direction Dingle, détour par loop head

On part de Lisdoonvarna pour être dès leur ouverture aux falaises de Moher. Et oui, on vous conseille d’y aller tôt si vous ne voulez pas faire la queue au parking et si vous voulez éviter la grosse affluence (notamment pour la partie musée).

Une information bonne à savoir : les falaises de Moher ont beau être un site naturel, il est impossible de se rendre à pied sur les falaises (à moins de faire une dizaine de kilomètres). Vous devrez donc payer le parking afin d’y accéder (voir nos bons plans).
C’est un peu frustrant de devoir payer pour un site naturel mais sa beauté en vaut vraiment la peine. Et on se dit que si c’est la seule manière de le préserver et éviter une détérioration du milieu alors c’est un mal pour un bien. En tout cas, c’est une des visites à ne pas manquer.

Le temps couvert, le vent fort, les nombreux oiseaux présents ainsi que la faible fréquentation matinale nous ont permis de bénéficier de conditions optimales pour s’imprégner et profiter de ce lieu si spectaculaire (attention pour les personnes sensibles au vertige). On ne s’attardera pas dans le musée, qui ne nous a pas intéressé outre mesure et on reprendra notre route.

On décide de poursuivre la Wild Atlantic Way en ponctuant notre avancée par différents arrêts, falaises de Kilkee, Bridges of Ross et Loop Head. Même si ce trajet constitue un grand détour pour se rendre à Dingle, c’est sur cette portion que nous avons retrouvé les paysages les plus sauvages et les plus incroyables.
De plus, les parkings aménagés permettent d’accéder aux différents points de vue très rapidement (5-10 minutes à pied). C’est à Loop Head que nous observerons de plus près les macareux moines et les guillemots de Troïl que nous avons déjà vu (de loin) aux falaises de Moher.

Le début d’après-midi se passe au chaud dans la voiture. On trace jusqu’à la péninsule de Dingle, en espérant pouvoir profiter des derniers rayons de soleil de la journée. Le trajet est long, ennuyeux, la route monotone. Le tronçon Limerick-Dingle ne nous aura pas laissé un souvenir impérissable. Ne connaissant pas les routes Irlandaises, on imaginait que cela serait faisable assez facilement mais force est de constater que la réalité est bien différente et si nous devions le refaire, nous ferions certainement autrement (arrêt à Limerick pour la nuit ?).

Comme on dit, les voyages forment la jeunesse et nous arrivons tant bien que mal sur la péninsule de Dingle. Les conditions météo ne sont clairement pas avec nous, le soleil étant caché par de nombreux nuages noirs. Cela a cependant le mérite de nous réveiller et de donner aux lieux des aspects surnaturels. Ce n’est pas notre rencontre avec un flutiste, jouant sous des trombes d’eau en direction de l’océan, qui pourra nous contredire …
Les réalisateurs de Star Wars ne s’y sont d’ailleurs pas trompés en choisissant certains des lieux comme décors de leur dernier film.

Pour l’anecdote, l’escalier sur la photo, servait à l’époque à faire embarquer les troupeaux de moutons sur des bateaux. Les moutons allaient pâturer sur différentes iles de la région. Vu d’en haut, on a l’impression qu’il plonge directement dans l’océan !

Nous dormirons ensuite chez notre hôte Sean, bercé par le bruit du vent.

Informations pratiques - Jour 4

Carte Ireland copie 2-05
0
kilomètres
Principaux arrêts
  • Falaises de Moher, Comté de Clare, visite libre, 8 euros par personne.
  • Falaises de Kilkee, Comté de Clare, visite libre, gratuit.
  • Loop Head / Bridges of Ross, Comté de Clare, visite libre, gratuit.
  • Péninsule de Dingle / Dunquin Harbour / Slea Head, Comté de Kerry, visite libre, gratuit.
Adresses validées
  • Ocean View B&B, Dingle, €€
Bons plans
  • Réservez vos billets pour les falaises de Moher sur internet et bénéficiez de -50%

Jour 5 - Le Ring of Kerry

Après un petit-déjeuner copieux (omelette, pancakes, fruits…), merci Sean, nous repartons de plus belle. Au menu du jour le Ring of Kerry.

On profite d’un temps plus dégagé que la veille pour faire quelques derniers clichés sur la péninsule de Dingle. On se dirige ensuite vers l’Ile de Valentia qui nous donne une impression d’ailleurs. C’est fou comme un phare blanc niché sur une corniche le long de l’océan peut nous envouter. On restera là à le regarder de nombreuses minutes profitant des lumières changeantes, et des surprenants récifs, comme autant de vagues figées dans la pierre.

Les paysages, bien que moins sauvages, sont tous aussi intéressants. L’ambiance est cependant assez différente, et la présence de nombreux touristes lors de nos arrêts, a contribué à atténuer l’effet « Waouh », que l’on a pu ressentir à d’autres endroits… Après un passage à Lady’s View où le panorama mérite un arrêt prolongé, on termine notre journée au Killarney National Park, avec la visite de l’abbaye de Muckross et du château de Ross. L’abbaye est réellement étonnante, avec au milieu de l’ancien cloitre un arbre au tronc tortueux, dernier occupant protecteur du site …. On rejoindra notre hôtel dans la soirée sur la route du retour vers Dublin.

Informations pratiques - Jour 5

Carte Ireland copie 2-06
0
kilomètres
Principaux arrêts
  • Valentia Island, Comté de Kerry, visite libre, nombreux parkings payants.
  • Lady’s view, Comté de Kerry, visite libre, gratuit.
  • Killarney National Park / Muckross Abbey / Ross Castle, Comté de Kerry, visite libre, gratuit.
Adresses validées
  • Great National Abbey Court Hotel, Restaurant sur place, Nenagh, €€

Jour 6 - Retour à Dublin, en passant par le Wicklow National Park

Le voyage touche à sa fin (pour sa partie Road Trip). Nous avions planifié lors de notre retour sur Dublin de découvrir le Parc National de Wicklow où de nombreux Dublinois passent leur week-end. Direction Glendalough pour le départ de notre randonnée matinale.

Après avoir stationné notre véhicule sur le parking du monastère, nous commençons à marcher, les ruines se dévoilant progressivement entre la végétation. On est attiré par les genets à balais qui apportent des nuances dorées à ce paysage très verdoyant. Les contrastes sont saisissants et font le bonheur de notre photographe.
Nous profitons d’un accès libre au monastère composé d’un cimetière avec de magnifiques croix en pierres de taille, d’une cathédrale du XIIème siècle ainsi que d’une tour ronde haute de 33 mètres ayant servi d’entrepôt (principale particularité du site).

On continue notre chemin jusqu’à l’ancien village des mineurs à proximité du lac supérieur.

Informations pratiques - Jour 6

Carte Ireland copie 2-07
0
kilomètres
Principaux arrêts
  • Monastère de Glendalough, Comté de Wicklow, visite libre ou guidée, parking payant 4€ (Nous n’avons pas visité la partie musée qui est payante, 5€ par personne)
  • Parc National de Wicklow, Comté de Wicklow, visite libre, gratuit.

Epilogue

Nous terminons ainsi notre Road Trip, marqués par des paysages autant multiples que singuliers. On retiendra tout particulièrement : les paysages verdoyants et sauvages du Connemara et du Parc National de Wicklow, les panoramas rocailleux du Parc National de Burren, les falaises impressionnantes de Moher et Kilkee ainsi que les reflets azurs de la Sky road.

Nous tenons par ailleurs à remercier nos différents hôtes qui nous ont accueillis avec beaucoup de gentillesse et de simplicité, charme d’une population particulièrement chaleureuse.
Le chemin en voiture s’arrête ici. Nous savions que notre tracé était ambitieux mais faisable. Nous regrettons cependant de ne pas avoir eu possibilité de partir plus longtemps, ce qui nous aurait permis d’alléger certaines journées.

Notre voyage se terminera par 2 jours à Dublin.
Si vous souhaitez poursuivre le chemin avec nous, vous pouvez consulter notre page Micro-Expédition à Dublin.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.